MINIMALISME : Noël + Calendrier Avent (suite et fin)

Voici quelques idées pour un Noël  « Slow, éthique et Minimaliste »

CALENDRIER DE L’AVENT : je vous propose ma version minimaliste et bienveillante à télécharger ici : calendrier de l’avent minimaliste 

Ambiance : avec le froid et le manque de lumière en hiver privilégier le confort et l’éclairage, disposer des plaids moelleux, des coussins imitation fourrure, une jolie lampe, quelques bougies… Voici quelques photos de mon sweet home en version hivernale 🙂

Décoration de Noël : le sapin n’est plus un incontournable surtout quand il n’y a plus de petits à la maison, cette année j’ai opté pour une déco minimaliste (voir photo) avec un fagot de branches (récup) et quelques sujets que j’avais déjà.  Mais vous pouvez aussi faire un sapin en bois de récupération, voir ces quelques exemples ⤵

 

LES CADEAUX

  • Essayer d’offrir des moments plutôt que des objets par exemple une place de concert ou de théâtre, une invitation dans un bon restaurant, un soin bien-être, un cours ou abonnement dans un atelier de dessin, une initiation au chant, au yoga, etc
  • Vous avez envie d’offrir des cadeaux « matériels » ? Choisir de préférence des petits artisans ou des créateurs locaux
  • Si vous êtes créatif : fabriquer vous même vos cadeaux, vive le DIY !
  • Pour les amoureux des plantes : offrir une bouture dans un joli pot
  • Offrir des douceurs maison : petits sablés (recette dans mon calendrier de l’avent), des orangettes ou des truffes
  • Privilégier les emballages cadeaux réutilisables et zéro déchet comme le Furoshiki

BEAUTE : Loren Kadi & Ayurveda

Promis le prochain article ne sera pas « un truc de filles » mais pour faire suite à mon dernier article sur la coloration végétale je voulais vous parler de la marque LOREN KADI que j’ai découverte il y a quelques mois. Une « petite marque » qui propose, entre autres, des produits de soins pour la peau, des savons et sels de bain, des huiles de massage, des shampooing et soins capillaires… tout une gamme en adéquation avec la médecine Indienne appelée AYURVEDA

J’ai vraiment eu un coup de cœur pour cette marque car en plus de la qualité des produits cette entreprise basée en Dordogne (youhou Périgord en force^^) a une vraie éthique humaine et écologique et ce depuis de nombreuses années, par exemple :

Bon à savoir => Laurence la Créatrice de la marque connait l’Inde depuis très longtemps et ne surfe pas sur la mode du végan/bio/bobo, ce n’est pas du green washing mais une vraie démarche liée à son expérience et à ses convictions ! Pourquoi les cosmétiques Loren Kadi ne sont pas certifiés Bio ?

Pour ma part j’ai testé et apprécié : le sérum-contour des yeux Clin d’Œil, l’eau de rose, quelques savons, l’huile de massage magicienne et les shampooings Rose délice & miel pour cheveux normaux et mon ado Gingembre-Citron Équilibrant pour les cheveux tendance grasse. Ainsi que les après-shampoing Henné Aloe vera Rose Nourrissant & Citron Bergamote Revitalisant indispensables car nous avons les cheveux mi-longs, en alternance avec le masque ayurvédique naturel Dynamique Gingembre.

Après des mois d’utilisation les résultats sont sans appel : j’avais les cheveux mous, fins et fatigués notamment par des problèmes de santé aujourd’hui ils sont vigoureux, brillants et souples ! L’ ado avait les cheveux à tendance grasse et des squames, il fallait refaire un shampoing tous les deux jours désormais c’est terminé : plus aucune pellicule ni squame et ses cheveux sont propres plus longtemps ! 

Franchement cette marque a changé la vie de nos cheveux et je ne vois pas changer pour rien au monde, en plus les produits sont très économiques : il ne faut pas en mettre beaucoup pour qu’une mousse toute douce et délicatement parfumée apparaisse rapidement !

LES PLUS : les prix vraiment accessibles, les minis formats pour tester les produits, des promotions régulières, des bons cadeau et des jolis coffrets sympa pour Noël 😉

LES MOINS : les contenants en plastique, cela serait génial si il y avait des « éco-recharges » pour économiser les flacons !

Si vous voulez découvrir la marque je peux vous parrainer afin que vous bénéficiez d’une remise sur votre commande et moi d’un cadeau surprise (il parait), je n’ai pas l’habitude de faire des parrainages (je précise que cet article n’est pas sponsorisé) mais je pense vraiment que vous allez aussi adorer cette marque : envoyez moi vos noms/prénom et mails pour en profiter !

MES CONSEILS POUR UN BON SHAMPOOING

  1. Toujours brosser les cheveux avant le shampoing
  2. Faire deux shampoing + 1 soin démêlant ou masque
  3. Le premier shampoing sert à laver le cuir chevelu
  4. Le deuxième shampoing les longueurs
  5. Privilégier bcp d’eau (chaude/tiède) et peu de shampoing et bien émulsionner
  6. Frotter doucement le cuir chevelu pour ne pas agresser celui-ci
  7. Rincer longuement à l’eau tiède et terminer par une eau plus froide
  8. Démêler en douceur en commencent par les pointes et en remontant
  9. Pré-sécher au maximum pour utiliser le sèche-cheveux au minimum
  10. Sécher la tête en bas pour plus de volume sans brûler les cheveux

CÔTE MATÉRIEL

  1. Pensez à laver régulièrement, au shampoing, vos brosses et peignes
  2. Investir dans une brosse en sanglier et une peigne en bois naturel
  3. Utiliser une serviette qui absorbe un maximum l’eau, pour ma part j’ai une serviette Sech’ Express Maniatis achetée au feu CCB Paris il y a plus de 15 ans ! Dans l’idée j’ai repéré ce modèle sur Décathlon qui me semble bien pratique.
  4. Utiliser un sèche-cheveux de qualité, de préférence ionique, qui lutte contre d’électricité statique et préserve le brillant des cheveux

👉 Même dans la salle de bain on revient aux valeurs du minimalisme : avoir peu de produits/choses mais de la bonne qualité !

 

PLANTES : Hydroponie & Orchidées 1

👉 MAJ du 03/12/19 : La suite à lire ICI

Dans la rubrique slowlife je vais vous parler d’une de mes passions : les plantes, plus précisément les tests de boutures de plantes vertes, plantes à fleurs et succulentes !

A ce propos je vous partage une découverte géniale sur Facebook la page Troque ta Plante qui permet d’échanger gratuitement des boutures ou des plantes et ce par région/ville : je suis complètement fan ! J’ai donc commencé quelques trocs de boutures et d’autres se profilent déjà, aussi pour m’organiser je note tout dans un joli carnet au look de circonstance.

Mais revenons à nos orchidées et à la thématique du jour : l’hydroponie ! Tout a commencé avec cette orchidée moribonde que j’ai récupérée et qui avait subit pas mal de traumatismes, d’abord une brûlure au soleil, puis une immersion prolongée dans l’eau et enfin une attaque par un escargot qui a dévoré la seule feuille qui n’était pas abîmée.

Après l’avoir soignée et rempotée dans un pot et substrat adéquat, elle a perdu ses deux feuilles brûlées abîmées mais niveau racines toutes semblaient mortes. Aussi j’ai cherché sur le net comment sauver une orchidée n’ayant plus de racines : la culture en hydroponie semble être une solution.

L’hydroponie en deux mots : c’est quand une plante (ou légume) pousse sans terre ou terreau, elle s’alimente juste avec un substrat liquide ou de l’eau additionnée d’engrais ou de nutriments spécifiques à l’espèce.

Comment ça marche ?  L’orchidée est dans un pot rempli uniquement de billes d’argiles qui par capillarité vont s’humidifier (grâce aux perforations du contenant) ainsi le taux d’hygrométrie est constant sans pour autant détremper les racines et éviter la moisissure de celles-ci.

Etape 1/ Pour commencer les orchidées ont été baignées dans une eau tiède avec un peu de citron bio (une eau différente pour chaque car l’orchidée est très sensible aux virus) et débarrassées des racines mortes avec un sécateur stérilisé.

Etape 2/ Il ne faut absolument pas que les racines ou la base de l’orchidée touche l’eau directement aussi pour installer ces belles il faudra un pot de fleurs assez haut, transparent et avec des trous pour que les racines respirent. N’ayant pas cela sous la main j’ai eu l’idée de prendre des bouteilles d’eau minérale dont j’ai coupé la partie haute et percé le fond et le pourtour en bas de la bouteille.

Etape 3/ Ensuite j’ai rincé des billes d’agile (mélange de plusieurs tailles de chez Botanic) que j’ai disposées jusqu’à la moitié de mon contenant, puis j’ai mis délicatement l’orchidée en prenant soin de diriger les racines vers le côté pour qu’elles prennent la lumière au travers du pot. Pour celle qui n’avait pas racine la question ne s’est pas posée.

Etape 4/ Puis j’ai complété avec les billes d’argiles en tapotant régulièrement le pot pour tasser les billes et mieux maintenir l’orchidée, pour terminer j’ai déposé le pots dans un récipient avec de l’eau (et toujours un peu de citron) à hauteur de 2cm, par la suite je rajouterai un peu d’engrais liquide à cette eau.

Et voilà les orchidées installées en hydroponie, elles sont dehors pour le moment à la lumière mais à abri du soleil direct. De gauche à droite : la phalaenopsis survivante débarrassée de sa hampe, une autre phalaenopsis qui a fait 3 nouvelles feuilles cet été, l’orchidée bambou ou dendrobium qui a fait un bébé (voir photos). J’ai vraiment hâte de voir la suite, je vous montre le résultat dans les semaines à venir 😉

QUELQUES ASTUCES

  • Un peu de citron dans l’eau du substrat (les orchidées n’aiment pas l’eau calcaire)
  • Ou utiliser de l’eau faiblement minéralisée (Mont Roucous par exemple)
  • Nettoyer les feuilles avec de la bière nourrit les feuilles et éloigne les nuisibles
  • Des tâches marron sur le feuillage ? tamponner avec un peu de cannelle sur un coton.