PLANTES : Point Orchidées 2

Un petit bilan s’impose après deux mois et demi de test de culture d’orchidées en hydroponie  :

  • La phalaenopsis agonisante (récupérée chez ma maman) est décédée malgré tous les gestes de secours… RIP petite orchidée.
  • L’orchidée bambou ou dendrobium n’a pas aimé l’hydroponie et s’est appauvrie en feuilles et en vitalité.
  • Les deux petites phalaenopsis ont des racines en bon état mais végètent  (rien de nouveau niveau pousse).

Un bilan assez mitigé pour cette expérience d’hydroponie, j’ai donc mis en place un nouveau plan de sauvetage d’orchidées :

  • L’orchidée bambou ou dendrobium est repartie dans un substrat classique depuis 1 semaine et semble se revigorer
  • Pour les deux petites phalaenopsis je tente, sur conseil de la fleuriste, « un choc par manque de lumière » pour les faire repartir : elles seront placées dans un verre avec des billes d’argile et stockées dans le meuble de la salle de bain (pièce idéale pour le combo chaleur/humidité) pendant 3 semaines avec pulvérisation des racines de temps en temps. Les laisser dans le noir et sensé faire sortir l’orchidée de sa zone de confort qui va fabriquer des racines/feuilles (et peut-être une hampe) pour survivre ! RDV dans trois semaines pour le bilan 😉

Quelques photos de ma famille d’orchidées avec de gauche à droite : 

Orchidée bambou/dendrobium | Les deux petites phalaenopsis qui vont aller au placard (pour leur bien) | Une nouvelle orchidée phalaenopsis blanche que l’on vient de m’offrir | Une autre phalaenopsis dont j’ignore la couleur car elle vient d’un troc de plante. Elle n’avait pas de fleurs quand je l’ai récupérée mais peut-être que je vais avoir la joie d’en savoir plus car il me semble qu’une nouvelle hampe est en train d’arriver (voir photo)… Je ne sais pas ce que vous en pensez : nouvelle racine ou nouvelle hampe ?

PLANTES : Hydroponie & Orchidées 1

👉 MAJ du 03/12/19 : La suite à lire ICI

Dans la rubrique slowlife je vais vous parler d’une de mes passions : les plantes, plus précisément les tests de boutures de plantes vertes, plantes à fleurs et succulentes !

A ce propos je vous partage une découverte géniale sur Facebook la page Troque ta Plante qui permet d’échanger gratuitement des boutures ou des plantes et ce par région/ville : je suis complètement fan ! J’ai donc commencé quelques trocs de boutures et d’autres se profilent déjà, aussi pour m’organiser je note tout dans un joli carnet au look de circonstance.

Mais revenons à nos orchidées et à la thématique du jour : l’hydroponie ! Tout a commencé avec cette orchidée moribonde que j’ai récupérée et qui avait subit pas mal de traumatismes, d’abord une brûlure au soleil, puis une immersion prolongée dans l’eau et enfin une attaque par un escargot qui a dévoré la seule feuille qui n’était pas abîmée.

Après l’avoir soignée et rempotée dans un pot et substrat adéquat, elle a perdu ses deux feuilles brûlées abîmées mais niveau racines toutes semblaient mortes. Aussi j’ai cherché sur le net comment sauver une orchidée n’ayant plus de racines : la culture en hydroponie semble être une solution.

L’hydroponie en deux mots : c’est quand une plante (ou légume) pousse sans terre ou terreau, elle s’alimente juste avec un substrat liquide ou de l’eau additionnée d’engrais ou de nutriments spécifiques à l’espèce.

Comment ça marche ?  L’orchidée est dans un pot rempli uniquement de billes d’argiles qui par capillarité vont s’humidifier (grâce aux perforations du contenant) ainsi le taux d’hygrométrie est constant sans pour autant détremper les racines et éviter la moisissure de celles-ci.

Etape 1/ Pour commencer les orchidées ont été baignées dans une eau tiède avec un peu de citron bio (une eau différente pour chaque car l’orchidée est très sensible aux virus) et débarrassées des racines mortes avec un sécateur stérilisé.

Etape 2/ Il ne faut absolument pas que les racines ou la base de l’orchidée touche l’eau directement aussi pour installer ces belles il faudra un pot de fleurs assez haut, transparent et avec des trous pour que les racines respirent. N’ayant pas cela sous la main j’ai eu l’idée de prendre des bouteilles d’eau minérale dont j’ai coupé la partie haute et percé le fond et le pourtour en bas de la bouteille.

Etape 3/ Ensuite j’ai rincé des billes d’agile (mélange de plusieurs tailles de chez Botanic) que j’ai disposées jusqu’à la moitié de mon contenant, puis j’ai mis délicatement l’orchidée en prenant soin de diriger les racines vers le côté pour qu’elles prennent la lumière au travers du pot. Pour celle qui n’avait pas racine la question ne s’est pas posée.

Etape 4/ Puis j’ai complété avec les billes d’argiles en tapotant régulièrement le pot pour tasser les billes et mieux maintenir l’orchidée, pour terminer j’ai déposé le pots dans un récipient avec de l’eau (et toujours un peu de citron) à hauteur de 2cm, par la suite je rajouterai un peu d’engrais liquide à cette eau.

Et voilà les orchidées installées en hydroponie, elles sont dehors pour le moment à la lumière mais à abri du soleil direct. De gauche à droite : la phalaenopsis survivante débarrassée de sa hampe, une autre phalaenopsis qui a fait 3 nouvelles feuilles cet été, l’orchidée bambou ou dendrobium qui a fait un bébé (voir photos). J’ai vraiment hâte de voir la suite, je vous montre le résultat dans les semaines à venir 😉

QUELQUES ASTUCES

  • Un peu de citron dans l’eau du substrat (les orchidées n’aiment pas l’eau calcaire)
  • Ou utiliser de l’eau faiblement minéralisée (Mont Roucous par exemple)
  • Nettoyer les feuilles avec de la bière nourrit les feuilles et éloigne les nuisibles
  • Des tâches marron sur le feuillage ? tamponner avec un peu de cannelle sur un coton.